Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
ex [SOS HAITI ENFANTS ADOPTES] POUR L'EVACUATION DES ENFANTS EN-COURS D'ADOPTION EN HAITI (2010)

Suite au décès de Simon

SOS HAITI ENFANTS ADOPTES. Le Blog de Greg.

Aujourd'hui, le porte parole du Quai d'Orsay affirme qu'"enlever" un enfant, même malade, [est] impensable. Or la Convention de La Haye dans sa note du 20 janvier 2010 - Cas 2 : Situation des enfants en voie d'adoption en Haiti. "Si la sécurité de l'enfant exige qu'il soit évacué dans les limites ou hors d'Haïti, et s'il n'existe pas d'autre moyen de garantir la protection de l'enfant, alors le fait de prendre des dispositions pour que l'enfant soit transféré à un autre lieu, pour une durée de temps limitée et jusqu'à ce que la situation soit plus stable, se justifie. Toute décision concernant...

Lettre ouverte à M. Sarkozy, M. Fillon, M. Kouchner, Mme Morano, …

SOS HAITI ENFANTS ADOPTES. Le Blog de Greg.

Je publie ici la lettre ouverte des parents de Simon. Cordialement. Greg. Le 24 mars 2010 Simon n’a pas eu la force de nous attendre… Nous sommes un couple qui était en cours d’adoption en Haïti au moment du séisme. Simon, l’enfant que nous attendions depuis bientôt 28 mois, vient de mourir par la faute des décisions de l’Etat français, prises soi-disant « au nom de l’intérêt supérieur de l’enfant ». La décision de communiquer sur la mort de Simon a été extrêmement difficile à prendre, par pudeur et par respect pour lui et parce que cela ne correspond pas à nos valeurs. Mais, nous n’avons pas le...

Les pieds dans le tapis (partie 1).

SOS HAITI ENFANTS ADOPTES. Le Blog de Greg.

Un paquet de faux-pas depuis 2 mois Travailler en vase clos Le premier ministre n'a pas souhaité réunir de Comité Interministériel pour l'Adoption, malgré la demande pressante d'Enfance et Familles d'Adoption (23/01/10). Cette instance est chargée de coordonner la politique gouvernementale en matière d'adoption, car plusieurs ministères sont concernés (famille, affaires étrangères, justice, intérieur). Elle aurait dû logiquement être réunie très rapidement au vu des défis techniques à relever. Cela aurait permis de mettre en place un interlocuteur unique pour les familles, et surtout d'éviter de...

Les pieds dans le tapis (partie 2).

SOS HAITI ENFANTS ADOPTES. Le Blog de Greg.

Pourquoi la France freine ? La piste « anti-trafics » : L'affaire de l'arche de Zoé joue certainement un rôle important dans l' attitude le France aujourd'hui. Elle est pourtant infondée puisque dans le cas présent, tous les enfants sont identifiés et étaient apparentés avant le séisme à des parents ayant un agrément d'adoption. La piste juridique : Une piste sérieuse puisqu'une procédure d'adoption baclée peut empêcher l'ouverture de droits sociaux en France et/ou un jugement en adoption plénière. D'où la nécessité de la mise en place de moyens importants pour sécuriser une procédure juridique...

Pourquoi ?

SOS HAITI ENFANTS ADOPTES. Le Blog de Greg.

Repiqué sur http://adele-alex.blogspot.com/ A ce jour, 16 mars 2010, plus de 600 enfants sont toujours dans l’insécurité d’un pays en état d’urgence. Une quarantaine ont un jugement mais ce jugement ne permettra pas leur évacuation comme leurs 538 homologues. La France revient sur son engagement de « faciliter l'évacuation des enfants avec jugement ». Le paradoxe, c'est que le MAE conseille à ses ressortissants, le 12 mars, de surseoir à tout déplacement dans Port au Prince et ses environs, compte tenu de l’ampleur de la catastrophe, encore aggravée par les premières pluies.» Le danger n'est donc...

Pour une chaîne franco-haïtienne de personnes de bonne volonté

SOS HAITI ENFANTS ADOPTES. Le Blog de Greg.

L'adoption est une chaîne. À un bout, des enfants, à l'autre, leurs parents. Entre les deux, un nombre incalculable de maillons : personnels des crèches, personnels médico-sociaux, avocats, fonctionnaires, juges, ministres, ambassadeurs, médecins, psychologues... Aux deux extrémités, parents et enfants sont bien impuissants sur le sort qui leur est réservé. Et quiconque connaît un peu la réalité du monde, en particulier le tiers-monde, sait à quel point cette chaîne peut être fragile, se distendre ou rompre, au gré des catastrophes naturelles, des faiblesses humaines. 2 mois après le séisme, 640...

Abracadabra

SOS HAITI ENFANTS ADOPTES. Le Blog de Greg.
Abracadabra
Abracadabra

Question : Quelle est l'évolution entre ? cette conférence de presse du 25 février 2010 et cette conférence de presse du 4 mars 2010 Réponse : 522 enfants apparentés ont disparu ! (dont 60 avec jugement) Question : Que s'est-il passé dans l'intervalle ? Réponse : Une mission de psychologues a travaillé. Je ne mets pas en cause la qualité de leur travail et leur sincérité. Mais côté instrumentalisation...

Communication ministérielle et réalité haïtienne : le grand écart

SOS HAITI ENFANTS ADOPTES. Le Blog de Greg.

La communication ministérielle 01/03/10 Adoption en Haïti, après l’urgence "nous ne devons pas nous laisser submerger par l’urgence qui disparaît" La réalité haïtienne 09/02/10 La pluie menace désormais la région de Port-au-Prince "Les risques sont énormes et il est difficile de prévoir quelles seront les conséquences." 11/02/10 "Le pire est devant nous à Haïti", selon le président de la Croix-Rouge française "D'autant plus que le pire est devant nous avec l'arrivée de la saison des pluies dans six semaines, marquée par des pluies torrentielles, des inondations et des glissements de terrain" 11/02/10...

Désarroi et impatience. Le sens des mots.

SOS HAITI ENFANTS ADOPTES. Le Blog de Greg.

"Le désarroi des parents", "l'impatience des familles", sont des termes récurrents dans le traitement médiatique ou les communiqués du Ministère des affaires étrangères. Me concernant, ces expressions me choquent, et je considère qu'il est normal, tant que l'enjeu est de réconforter des familles désespérées, que les évacuations n'avancent pas. Que les papiers officiels se dressent comme des obstacles entre nous et nos enfants. En quoi ces expressions, pour vraies qu'elles puissent être (et encore...) peuvent elles nous desservir, et surtout desservir nos enfants, qu'ils soient adoptés ou non, adoptés...