Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ex [SOS HAITI ENFANTS ADOPTES] POUR L'EVACUATION DES ENFANTS EN-COURS D'ADOPTION EN HAITI (2010)

Conte ou fable

SOS HAITI ENFANTS ADOPTES. Le Blog de Greg.

Par Marguerite Villedey

Licence Creative Commons (sunfox) http://www.flickr.com/photos/sunfox/3863393006/ Il était une fois dans un pays lointain un homme très riche et très puissant nommé Bakou Nerrdre'Ch. Il était aussi une femme très belle, nommée Marianne, sage et rebelle à la fois, insoumise et fougueuse, mais infiniment séduisante. Et comme il était très riche et très puissant, il pensait qu'il la voulait absolument pour femme. Mais cette femme était libre de choisir celui qui lui plairait. Personne ne pouvait lui dicter son avenir, pas même une fortune ou la puissance, et il fallait donc à Bakou Nerrdre'Ch la séduire.

Il apprit qu'elle souhaiterait avoir un magnifique tapis multicolore chez elle. Un tapis qui embellirait sa demeure, lui apporterait une chaleur nouvelle. Un tapis qui ensoleillerait sa vie, en quelque sorte. Un seul artisan était capable de le tisser, un artisan aux multiples doigts de fées. Un artisan que personne ne voyait jamais, et à qui on prêtait des pouvoirs spéciaux. Mais Bakou Nerrdre'Ch était riche et puissant. Il alla donc visiter ce mystérieux artisan et lui demanda de tisser ce tapis merveilleux. L'artisan aux mille doigts de fées accepta, mais il lui fallait pour cela lui fournir mille fils colorés, de nuances variées et irisées, des fils très fins et fragiles, mais souples et forts en même temps. Des fils dont les nuances s'enrichiraient avec le temps. Bref, des fils rares et précieux, qu'on ne pouvait trouver qu'au bout du monde.

Bakou Nerrdre'Ch voulait séduire Marianne. Il accepta donc, mais dit au tisserand qu'il ne pourrait pas lui fournir les mille fils colorés. Que même si sa fortune était immense, même si elle lui permettait d'acheter mille fois les mille fils, on ne savait pas de quoi demain serait fait. Et qui sait si les fils seront de la qualité annoncée ? Il préféra commencer en essayant de ne fournir au tisserand que 30 fils. Le tisserand commença donc son travail, mais dit à Bakou Nerrdre'Ch qu'il ne lui était pas possible de faire le tapis susceptible de séduire Marianne sans les 970 autres fils. Tous étaient différents, chacun apporterait une nuance différente mais indispensable au tapis de Marianne. Bakou Nerrdre'Ch ne l'entendait pas de cette oreille. Il accepta donc de lui apporter 240 autre fils : 270 en tout, cela permettait déjà une belle gamme de nuances. Les premiers fils ayant donné satisfaction. Mais pas un de plus. Le tisserand, heureux de ses efforts, même si il devait y passer une partie de la nuit, continuait de tisser les fils. Mais il ne pouvait pas se passer des 730 autres. Le riche Bakou Nerrdre'Ch finit par céder peu à peu, de ci, de là, quelques nouveaux fils. Mais il trouva que dans le lot, certains fils semblaient plus fragiles que les autres (deux avaient déjà cassé... sans compter d'autres fils qui avaient été cassés au moment même où Marianne exprimait son voeu d'avoir ce merveilleux tapis), moins souples, ou moins colorés... Il se dit qu'il n'irait pas au delà des 500 qu'il avait déjà fournis au tisserand.

Mais le tisserand ne démordait pas. Le tapis de la belle Marianne ne pouvait pas exister sans les mille fils, il lui fallait donc les 500 autres. Le riche et puissant Bakou Nerrdre'Ch demanda donc au tisserand la liste des fils qui lui manquaient encore. Certains étaient plus difficiles à obtenir. Il demanda aussi à son comptable où en étaient ses comptes et si Marianne n'avait pas été conquise par un autre entre temps. Car d'autres hommes puissants lui faisaient aussi une cour assidue. On disait d'elle qu'elle pouvait donner l'immortalité à ceux qu'elle aimait... Mais le coeur de Marianne était toujours à prendre. Bakou Nerrdre'Ch décida donc de fournir encore 70 fils au tisserand. Celui-ci était fatigué de ses efforts, son travail était accru de la négociation de marchands de tapis, c'est le cas de le dire, qui se déroulait. Il était aussi déçu. Il pensait qu'un homme si riche et si puissant ne serait pas à 10 fils près. Mais ce tisserand savait aussi que la demeure de Marianne serait infiniment belle avec ces mille fils, et que pas un ne devait manquer au tapis multicolore. Il continuait donc, bravement, inlassablement, à demander chacun des mille fils...

Malheureusement, je ne connais pas la fin de l'histoire. Je sais que Bakou Nerrdre'Ch est en train de faire venir du bout du monde les 70 fils qu'il a commandés. Je sais une autre chose, c'est que tant que le tisserand, qui connaît la valeur des choses et sait que seul le travail bien fait peut être remis, vivra, il continuera de réclamer les fils qui manquent à son ouvrage. Car même si l'ouvrage est déjà merveilleux, si une seule des mille nuances manque, il est inachevé.

Commentaires

christine 04/05/2010 11:13


Greg,
Merci pour ta réponse. Je ne voulais surtout pas être indiscrète. Mais tes questions et tes articles sont tellement "vrais" que je me suis demandé de quelle manière tu étais concerné par
l'adoption. Je pense que c'est important pour nous, lecteurs de ton blog, te connaître un minimum sur toi, pour comprendre. J'ai moi-même trois enfants (méthode adoptive). Nous sommes vraiment très
heureux et ils sont très bien dans leur peau. Nous n'avons aucun tabou dans les discussion et parler ensemble de l'adoption a créé une vraie complicité entre nous. Malheureusement, tous les jours,
nous devons contrer les détracteurs de l'adoption (racistes, bêtes et méchants ....) qui pourraient facilement mettre le ver dans la pomme par leur perpétuelles remarques désobligeantes. Ton site
pose les vraies questions et surtout montre une image de l'adoption juste et belle, même, si comme dans toutes les familles biologiques il peut y avoir des échecs. Merci encore !


christine 03/05/2010 18:50


Greg,

Pourrais-tu nous en dire plus sur toi et ta famille. Tu es plein de talents. De plus, je trouves tes idées claires et réfléchies, pleines de bons sens.


Greg. 03/05/2010 19:58



Bonsoir Christine,


A priori, ce blog n'est pas tellement pour parler de ma famille que je souhaite protéger un peu (y compris moi si possible)...Je suis marié depuis une quinzaine d'année. Nous avons 2 filles de 11
et 9 ans (méthode ordinaire) et nous attendons 2 timouns haïtiens de 6 et 4 ans depuis 3 ans. Nous habitons dans l'Ariege, au pied des Pyrénées.



Eliane 02/05/2010 21:22


c'est une bien belle fable... et j'espere tres fort que le tisserand finira par obtenir ses mille fils... Et on va tous continuer a l'aider a faire pression sur le riche Bakou Nerrdre'Ch qui finira
par ceder j'en suis sure. amicalement, Eliane.