Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ex [SOS HAITI ENFANTS ADOPTES] POUR L'EVACUATION DES ENFANTS EN-COURS D'ADOPTION EN HAITI (2010)

Pourquoi ?

SOS HAITI ENFANTS ADOPTES. Le Blog de Greg.

Repiqué sur http://adele-alex.blogspot.com/

A ce jour, 16 mars 2010, plus de 600 enfants sont toujours dans l’insécurité d’un pays en état d’urgence.

Une quarantaine ont un jugement mais ce jugement ne permettra pas leur évacuation comme leurs 538 homologues. La France revient sur son engagement de « faciliter l'évacuation des enfants avec jugement ».
Le paradoxe, c'est que le MAE conseille à ses ressortissants, le 12 mars, de surseoir à tout déplacement dans Port au Prince et ses environs, compte tenu de l’ampleur de la catastrophe, encore aggravée par les premières pluies.» Le danger n'est donc pas le même pour un enfant haïtien adopté ou en cours d'adoption que pour ses parents français ? Pourtant, ces enfants vont tous devenir français. Ils vont un jour rejoindre leurs familles, en France... Enfin, s'ils sont encore en vie...

Parce qu'en effet, les enfants risquent leur vie à chaque instant, dans ce pays où la terre tremble violemment chaque jour : Aujourd'hui, plus de deux mois après le séisme, au moins 639 enfants adoptés en Haïti avant le séisme par des ressortissants français sont toujours en grand danger.

Le gouvernement français a les moyens, à l'instar des autres pays, de rapatrier nos enfants. Un peu de bonne volonté, et les décisions juridiques adéquates pourraient suffire. Pourtant, le ministre des affaires étrangères assure que le nécessaire est fait, que l'urgence est passée, et que les procédures normales peuvent reprendre.
Comment un homme politique responsable et sensé peut-il assurer une chose pareille :
D'une part, beaucoup de bâtiments administratifs sont détruits, fissurés, le personnel est réduit, apeuré, et occupé à d'autres priorités bien légitimes.
D'autre part, la terre tremble toujours, la saison des pluies est là, avec elle le froid, l'humidité, les glissements de terrain ; il y a recrudescence du paludisme, des épidémies de malaria, de dengue, de grippe...
A ce propos, le président Obama, recevant le président Préval le 11 mars, annonce la seconde catastrophe, prévisible celle-là.

Il n'y a pas de normalisation possible en Haïti. Les procédures ne reprendront pas normalement et pour tous avant de nombreuses semaines.

Et Bernard Kouchner le sait bien.
C'est donc bien une volonté délibérée du ministre et de l'état français de nuire aux adoptants et à leurs enfants.

Pourquoi?

http://adele-alex.blogspot.com/

Commentaires