Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ex [SOS HAITI ENFANTS ADOPTES] POUR L'EVACUATION DES ENFANTS EN-COURS D'ADOPTION EN HAITI (2010)

La plateforme du collectif

greg

Notre collectif s'est monté spontanément suite au tremblement de terre qui a eu lieu le 12 janvier 2010. Il est composé de parents à qui des enfants haïtiens (de toutes les crêches) avaient été attribués avant la catastrophe et qui souhaitent que le gouvernement français prenne les mesures adéquates pour l'évacuation de ces enfants, en lien avec les autorités haïtiennes.

  • Nous avons une pensée particulièrement émue pour toutes les familles adoptives et leurs enfants décédés ou bléssés à cause de ce séisme. Nous qui les avons cotoyés pendant de longs mois sur les forums d'adoption et ailleurs, nous voulons leur dire toute notre amitié face à tant d'absurdité.
  • Nous sommes pour l'évacuation des enfants haïtiens reconnus adoptables et attribués avant le tremblement de terre à des parents ayant fait une démarche familiale d'adoption dans ce pays. Via une OAA ou en procédure individuelle.
  • Notre démarche ne confond pas "projet familial d'adoption" et "humanitaire". Nous avons eu le temps de mûrir notre projet d'adoption pendant plusieurs années et nous avons suivi un long processus.
  • Nous respectons la souveraineté d'Haïti et souhaitons respecter ses lois et sa culture. Nous sommes conscients que dans le cadre d'une adoption simple, comme c'est le cas en Haïti, l'enfant a la double nationalité et qu'Haïti est sa patrie de naissance.
  • Nous avons néanmoins constaté et subi les dysfonctionnements dans la mise en oeuvre de ces lois. Nous n'en sommes pas responsables.
  • Nous souhaitons qu'Haïti ait à l'avenir les moyens et la volonté de converger vers les critères de la convention de La Haye. Nous souhaitons que la France s'engage davantage à ce sujet par le biais de sa politique de coopération.
  • Nous sommes pour le respect du discernement nécessaire pour éviter les trafics d'enfants inhérents aux situations de catastrophe de cette ampleur. Notre collectif ne légitime ni ne cautionne des actions aussi hasardeuses que celles de se rendre en Haïti pour récupérer les enfants.
  • Nous insistons sur le fait que toutes nos actions et démarches doivent se passer dans la légalité.
  • Nous faisons confiance aux associations faisant partie du Conseil supérieur de l’adoption, notamment EFA, MASF pour aider le gouvernement à mener à bien ce discernement.
  • Nous respectons le travail des fonctionnaires des ministères français qui sont sur la brêche pour organiser au mieux et dans l'urgence, les secours et évacuations.
  • MAIS NOUS TENONS A FAIRE COMPRENDRE A TOUS, QUE NOS ENFANTS SONT EN GRAND DANGER. LA NOTION D'INTERET SUPERIEUR DE L'ENFANT DOIT INTEGRER CETTE DONNEE !
  • NOUS SOUHAITONS QUE L'ETAT FRANCAIS INTERVIENNE SANS EQUIVOQUE COMME POUR TOUS LES RESSORTISSANTS.

Commentaires