Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ex [SOS HAITI ENFANTS ADOPTES] POUR L'EVACUATION DES ENFANTS EN-COURS D'ADOPTION EN HAITI (2010)

Suite au décès de Simon

SOS HAITI ENFANTS ADOPTES. Le Blog de Greg.

Aujourd'hui, le porte parole du Quai d'Orsay affirme qu'"enlever" un enfant, même malade, [est] impensable.

Or la Convention de La Haye dans sa note du 20 janvier 2010 - Cas 2 :

Situation des enfants en voie d'adoption en Haiti.

"Si la sécurité de l'enfant exige qu'il soit évacué dans les limites ou hors d'Haïti, et s'il n'existe pas d'autre moyen de garantir la protection de l'enfant, alors le fait de prendre des dispositions pour que l'enfant soit transféré à un autre lieu, pour une durée de temps limitée et jusqu'à ce que la situation soit plus stable, se justifie.

Toute décision concernant l'évacuation d'un enfant doit être fondée eu égard à la sécurité de l'enfant et ne doit pas être confondue avec le processus d'adoption."

La position de la France est indéfendable. Le gouvernement français se place délibérément en dehors de la convention de La Haye. Il se place aussi en contradiction claire avec ses engagements antérieurs. En effet Bernard Kouchner répondait, le 20 janvier, à une question d'actualité, s'engageant devant les représentants du peuple français et au nom du gouvernement : "merci d'avoir évoqué tous les enfants, car tous doivent être secourus, en particulier, peut-être, ceux qui sont en voie d'adoption."

Le gouvernement continue de se prendre les pieds dans le tapis.

Commentaires

DUCHESNE Marie 28/03/2010 09:17


Cette attitude des pouvoirs publics est indéfendable!
Pouvez-vous envisager une action auprès de la cour des droits de l'homme?
Il faudrait au moins que ce terrible évènement soit expoité pour éviter de semblables dérives.
Hier, après l'émission d'Envoyé Spécial, j'ai entendu la "spécialiste " qui expliquait que les enfants devaient faire un séjour intermédiaire aux Antilles.
D'où vient cette idée incongrue?
Décidément, la France est bien mal gouvernée!