Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
ex [SOS HAITI ENFANTS ADOPTES] POUR L'EVACUATION DES ENFANTS EN-COURS D'ADOPTION EN HAITI (2010)

Boîte à outils : Communiqué de presse, lettres, mails...


Pour faire savoir par mail à vos parents, amis


Chers parents, chers amis,

Beaucoup d'entre-vous le savent, nous sommes en cours d'adoption de [XXXXXXXXX] à Haïti.
Nous avons eu quelques maigres nouvelles : [XXXXXXXXXXXXXXX].
La directrice doit se battre aujourd'hui pour trouver de l'eau à peu près potable, sécuriser le périmètre. Les petits ont des diarrhées... Ils étaient déjà malnutris avant.

Petit rappel de notre parcours : [XXXXXXXXXXX]

Nous militons maintenant et sommes déterminés pour qu'ils puissent être évacués le plus vite possible. Il y a les grands principes, et il y a la vie et la mort. Nous avons monté un collectif de parents et organisé une pétition.

Vous la trouverez à cette adresse : http://rapatriement-haiti.over-blog.com/

Nous serions très contents d'avoir votre soutien : en signant la pétition, et en transmettant ce message à vos contacts.

Merci. Amicalement.
[Prénoms et Nom]



Pour les courriers aux élus
Texte type que vous pouvez utiliser et adapter pour communiquer avec vos médias locaux ou nationaux et envoyer à vos parlementaires et/ou élus.

Listes des adresses mail d'élus ici

Madame, Monsieur,

Nous vivons actuellement des heures d'angoisse dans l'attente des premières nouvelles concernant nos enfants qui se trouvent dans des crêches d'Haïti : impossibilité de joindre les directeurs(trices), impossibilité pour nos connaissances de se rendre sur les lieux.

Mais nous ne pouvons que garder des idées positives et penser à l'avenir.
Cet avenir très proche s'annonce plus que difficile pour l'ensemble du peuple haïtien comme pour la crèche de nos enfants.

En temps normal, les directeurs(trices) ont des difficultés pour assurer l'alimentation et les soins de base pour tous les enfants. Dans les jours à venir, la situation sera catastrophique. La santé de ces enfants est la plupart du temps précaire et les conditions qu'ils vont avoir à affronter provoqueront à très court terme une aggravation de leur état et leurs vies sont en danger.

C'est la raison pour laquelle nous demandons une évacuation le plus rapide possible de tous ces enfants dans le foyer qui les attend. Nous pensons qu'il doit pouvoir être autorisé pour tous les enfants dont la famille d'accueil a été identifiée, sous réserve d'une régularisation ultérieure, quand l'administration haïtienne sera à nouveau en état de fonctionner.
Nous nous sommes tous vu délivrer un agrément au terme de longs mois d'analyses de nos situations ; les dossiers de ces enfants attestent de leur adoptabilité.

Nous n'avons aucunement l'idée de détourner la loi haïtienne mais dans cette situation cauchemardesque, seulement la volonté de permettre à nos enfants de ne pas avoir à supporter un nouveau traumatisme dont certains ne pourront se relever.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de recevoir, Madame, Monsieur, l’expression de notre considération distinguée.

Collectif pour l'évacuation des enfants en-cours d'adoption en Haïti

Contact : [Mettez vos coordonnées]



Pour la presse
à adapter à votre situation. Allez sur le site du media que vous ciblez et copiez/collez dans leur formulaire de contact ou courrier des lecteurs.

Bonjour,

Je suis une maman [papa], comme environ 2000 autres en France, qui attend l’arrivée de son enfant, qui est actuellement dans un orphelinat en Haïti. Je suis restée sans nouvelle d’eux pendant quarante-huit heures. Ce matin, j’ai reçu l’information qu’il [elle] est en vie, [mais que leur orphelinat a été totalement détruit par le séisme].

Aujourd’hui, j’aimerais faire savoir à vos auditeurs que s’il est essentiel de suivre une procédure légale, la procédure d’adoption entre l’apparentement (le moment où des enfants sont « attribués » à un ou des parents) et l’arrivée des enfants dans leur famille dure en Haïti plus de trois ans. Pour ma part, je les attends depuis bientôt [35] mois (dans la plupart des pays du monde, ce délai est de 2 à 6 mois). Aussi, des associations de parents se mobilisent afin que soit négociée une fin de procédure accélérée entre les autorités haïtiennes et françaises, et ce pour l’intérêt supérieur des enfants concernés.

Aujourd’hui, nos enfants sont sains et saufs. Mais ils sont dans une situation extrêmement précaire. Ils ont vu s’effondrer leur orphelinat. Ils étaient déjà dans un état sanitaire préoccupant (malnutrition), mais ils sont maintenant sans eau, sans nourriture, sans possibilité d’hygiène, sans moyen de contacter secours ou médecin, regroupés en surnombre dans les quelques orphelinats encore debout. Le risque de maladies est fortement accru. Le nombre d’enfants sans famille va exploser dans les jours à venir. Pour pouvoir assurer un gîte à ces enfants, et pour la sauvegarde des enfants aujourd’hui en orphelinat, il est impératif que soit organisé au plus vite l'évacuation de tous ceux qui sont adoptables à ce jour.

Je vous remercie par avance de votre soutien.

[Mettez vos coordonnées]



Pour les associations comme EFA, MASF... membres du Conseil supérieur de l'adoption (CSA)

Madame, Monsieur,

Nous sommes adhérents de votreassociation.

Nous sommes des parents à qui des enfants haïtiens (de toutes les crêches) avaient été attribués avant la catastrophe et qui souhaitent que le gouvernement français prenne les mesures adéquates pour l'évacuation de ces enfants, en lien avec les autorités haïtiennes.
  • Nous avons une pensée particulièrement émue pour toutes les familles adoptives et leurs enfants décédés ou bléssés à cause de ce séisme. Nous qui les avons cotoyés pendant de longs mois sur les forums d'adoption et ailleurs, nous voulons leur dire toute notre amitié face à tant d'absurdité.
  • Nous sommes pour l'évacuation des enfants haïtiens reconnus adoptables et attribués avant le tremblement de terre à des parents ayant fait une démarche familiale d'adoption dans ce pays. Via une OAA ou en procédure individuelle.
  • Notre démarche ne confond pas "projet familial d'adoption" et "humanitaire". Nous avons eu le temps de mûrir notre projet d'adoption pendant plusieurs années et nous avons suivi un long processus.
  • Nous respectons la souveraineté d'Haïti et souhaitons respecter ses lois et sa culture. Nous sommes conscients que dans le cadre d'une adoption simple, comme c'est le cas en Haïti, l'enfant a la double nationalité et qu'Haïti est sa patrie de naissance.
  • Nous avons néanmoins constaté et subi les dysfonctionnements dans la mise en oeuvre de ces lois. Nous n'en sommes pas responsables.
  • Nous souhaitons qu'Haïti ait à l'avenir les moyens et la volonté de converger vers les critères de la convention de La Haye. Nous souhaitons que la France s'engage davantage à ce sujet par le biais de sa politique de coopération.
  • Nous sommes pour le respect du discernement nécessaire pour éviter les trafics d'enfants inhérents aux situations de catastrophe de cette ampleur.
  • Nous faisons confiance aux associations faisant partie du Conseil supérieur de l’adoption, notamment EFA pour aider le gouvernement à mener à bien ce discernement.
  • Nous respectons le travail des fonctionnaires des ministères français qui sont sur la brêche pour organiser au mieux et dans l'urgence, les secours et évacuations.
MAIS NOUS TENONS A FAIRE COMPRENDRE A TOUS QUE NOS ENFANTS SONT EN GRAND DANGER. LA NOTION D'INTERET SUPERIEUR DE L'ENFANT DOIT INTEGRER CETTE DONNEE !

NOUS SOUHAITONS QUE L'ETAT FRANCAIS INTERVIENNE SANS EQUIVOQUE COMME POUR TOUS LES RESSORTISSANTS.


Je vous remercie par avance de porter ce message auprès e vos instances nationales qui sont en contact avec le gouvernement.

[Mettez vos coordonnées]