Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ex [SOS HAITI ENFANTS ADOPTES] POUR L'EVACUATION DES ENFANTS EN-COURS D'ADOPTION EN HAITI (2010)

Souveraineté > Diplomatie > Coopération. Où le bât blesse ? [2]

SOS HAITI ENFANTS ADOPTES. Le Blog de Greg.

Partie 2 : Diplomatie et coopération

Est-il nécessaire de préciser qu'il est vain de donner des coups de bâtons à un cheval épuisé ? Les jolis principes de droits de l'enfant, d'intérêt supérieur et autres conventions de La Haye volaient déjà en éclat avant le séïsme. Le budget de fonctionnement de l'ASE de mon département (Ariège, 140.000 habitants) s'élève à 15.000.000 d'euros. Quel est le budget de l'IBESR ?

La coopération française doit se pencher sur la question de la formation des fonctionnaires.

La France s'est engagée, semble-t'il à reconstruire/vérifier/consolider certains batiments (IBESR, tribunal... ?) et à fournir à certaines administrations certains moyens matériels (bureautique). Est-ce suffisant ? Certainement pas. Il n'est de richesse que d'hommes, et de nombreux fonctionnaires ont péri dans le séisme. Leurs compétences ne se remplacent pas au pied levé. La France envoie des militaires former les militaires afghans. Qu'en est-il des fonctionnaires haïtiens ?

Le souci de la compétence des Hommes devrait être prioritaire sur la question des bâtiments. Mettre la priorité sur les bâtiments, c'est avoir l'intention ferme que rien ne change en Haïti.

On ne peut pas d'un côté accuser Haïti de négligences dans les dossiers, et de l'autre, ne voir la politique de coopération que comme le service commercial de Bouygues, Lagardère, Bolloré et Total.

Par conséquent, faire semblant de ne pas voir la faiblesse des moyens haïtiens et maintenir une pression, c'est cautionner des pratiques illicites. Je vomis cette politique.

Commentaires

Dava 10/05/2010 22:11


Alors, là je dis non. Surtout que la france ne touche pas à la formation des futurs fonctionnaires Haïtien, ce pays et sa population souffre suffisamment pour ne pas en rajouter.
Quand nous voyons comment les plus hauts fonctionnaires de notre petit pays ont gérés la situation des enfants en cours d'adoption avant le séisme SURTOUT NE TOUCHEZ A RIEN.
Les Canadiens, Belges, Hollandais seraient bien plus légitimes pour cela, vu leur efficacité.
Pour rappel les passeports hollandais des enfants rapatriés étaient prêts le lendemain de leurs arrivées. Quid dans notre tout petit pays?

PS: Félicitations pour la tenue de ce blog. Beaucoup d'intelligence, de pertinence et d'humanité. MERCI